Archives mathématiques d’Orsay

La collecte des archives de l’Institut mathématique d’Orsay a commencé en 2017, lors de la préparation du déménagement du laboratoire. Une douzaine de cartons ont ainsi été rassemblés par les chercheur·se·s, sous la supervision d’Elisabeth Kneller et Anne-Sandrine Paumier.

Ce qui a été collecté à ce moment-là :

  • Archives d’Alano Ancona ;
  • Archives de Myriam Déchamps ; 
  • Archives de Dominique Hulin ;
  • Un carton d’archives de Szolem Mandelbrojt (qui contient quelques livres, tirés-à-part et des notices sur titres et travaux) ;
  • Un carton « Cartan-Cerf » contenant essentiellement des tirés-à-part, pour la plupart dédicacés à Jean Cerf ;
  • Trois cartons d’archives ayant appartenu à Albert Châtelet (sur lesquelles nous reviendrons dans un prochain article) ;
  • Plusieurs cartons « anonymes » (qui nous sont parvenues via Romain Tessera, que nous remercions de son travail de collecte), parmi lesquels se trouvent beaucoup d’archives d’Anne-Marie Chollet.

Une partie des archives du LMO en attente de catalogage


Jean-Pierre Kahane, qui a légué sa bibliothèque à la BJH, a également laissé quelques archives, dont un livre en micro-fiches et des impressions de mouvements browniens, montrés ici dans leur tube parce que nous n’avons pas (encore !) la place de les déballer :

 

La collecte des archives a repris lors de l’arrivée d’Emmylou Haffner à l’IMO. Nous avons pour l’instant collecté les archives de Jean-Marc Fontaine, Luc Illusie et Sylvie Ruette. Avec cette nouvelle collecte, nous avons également commencé à collecter les archives nativement numériques.

 

Les archives de Luc Illusie (qui attendent, elles aussi, leur catalogage).

 

La collecte des archives de l’IMO est désormais une tâche ouverte à long terme. Un comité pour les archives de l’IMO, constitué de Héléne Gispert, Emmylou Haffner, Elisabeth Kneller, Joël Merker, et Pierre Pansu, a été fondé durant l’hiver 2019, pour pérenniser les initiatives de collecte, tri, et valorisation des archives mathématiques à Orsay.

Le catalogage des archives de l’IMO est en cours. Les premières explorations que nous avons menées nous indiquent que l’on y trouve : des documents liés à la vie de la recherche, à l’organisation des enseignements en premier, second et troisième cycles, des notes de cours manuscrites (de la main des enseignant·e·s et de celle des étudiant·e·s), des polycopiés de cours et recueils d’exercices, des manuels (parfois anciens), des notes de recherche, des notes de séminaire, des épreuves (parfois annotées) des pré-prints, des tirés-à-part (souvent dédicacés), des dossiers de chercheur·se·s (pour des expertises, candidatures, etc.), quelques correspondances, des traductions manuscrites d’ouvrages en allemand et en anglais…

Le projet AMOr permettra de commencer le catalogage en vue de la numérisation de certaines de ces archives, de mettre en place des stratégies pour les archives nativement numériques. Nous souhaitons, plus largement, qu’il soit  un terrain d’expérimentation autour de la valorisation et l’exploitation des archives de la recherche et de l’enseignement mathématiques.